UA-64292586-2
 
Rechercher
  • Pascal Ivanez

La gestion des émotions:





Les émotions sont des informations qui viennent de notre corps et de notre inconscient pour nous prévenir de l’état émotionnel dans lequel nous sommes. Elles sont donc précieuses pour nous connaître.


Les émotions sont neutres, c’est nous qui les jugeons.

Elles ne sont ni négatives, ni positives, elles sont ce qu’elles sont, juste des informations. Ce sont des messages, des alarmes venant de notre état physique et psychique.


Malgré qu’elles puissent nous transporter de bonheur ou nous faire sentir plus très mal, elles sont neutres. C’est la manière dont nous allons les gérer qui va faire toute la différence, sommes-nous en train de les subir ? Ou sommes-nous en train de les gérer ?


Si nous ressentons des émotions c’est que nous sommes des êtres vivants.

Ressentir des émotions est normal, aussi normal que la présence d’un arbre dans une forêt.


Penser que les émotions sont soit positives, soit négatives c’est se mettre dans une posture jugeant vis-à-vis d’elles (défense ou sympathie). C’est donc un aspect, une croyance qui limite notre connaissance de nous-même et la gestion de nos émotions.


Les émotions sont des messagers qui véhiculent des informations !

La nature ne fait rien par hasard, elles sont là pour nous aider.

Par exemple, la peur nous dit qu’il y a un danger, la colère nous dit que quelqu’un ne respecte pas nos valeurs, la tristesse nous dit qu’une chose est finie, etc.

Apprendre à les écouter c’est apprendre à être soi-même, à se connaître..


Plus nous repoussons les émotions et plus elles sont présentes et fortes.

Donc si nous allons à leur rencontre d’une manière neutre, attentive et à l’écoute : elles deviendront plus gérables.


Chacun gère ses émotions, nos émotions nous appartiennent.

Même si tout indique que c’est l’autre qui déclenche des émotions intenses chez moi, c’est une fausse impression.

Si mes émotions sortent face à une réaction à ce que fait l’autre, c’est parce que l’autre a touché quelque chose chez moi. Et ainsi déclenché une réaction de ma part, mais cette réaction est de ma responsabilité, comme je ne suis pas responsable des émotions des autres par rapport à une action venant de moi.

Nous sommes responsables de nos actes quel qu'elle soit l’autre n'a rien à voir là dedans.

1 vue0 commentaire

Posts récents

Voir tout